Une réponse coordonnée à la frontière d'Ukraine

Une réponse coordonnée à la frontière d'Ukraine

4 févr. 2022
À la lumière des développements actuels, Volt demande à l'UE et à ses dirigeants de répondre avec une politique cohérente
Volt France - Politique cohérente à la frontière ukrainienne

Pour que le projet européen réussisse, nous avons besoin d'une réponse coordonnée à la frontière d'Ukraine

3 février 2022

À la lumière des développements actuels, Volt demande à l'UE et à ses dirigeants de répondre d'urgence à la situation à la frontière ukrainienne par une politique UE-Russie cohérente qui inclut spécifiquement les étapes suivantes : 

1. Une solution politique pacifique au conflit. La guerre est toujours une tragédie incroyable, un échec de la diplomatie raisonnable et doit être évitée par tous les moyens. Nous encourageons toutes les parties à poursuivre leurs efforts diplomatiques et à cesser toutes les mesures qui aggravent encore le conflit. Nous exigeons que la Fédération de Russie cesse sa menace contre l'intégrité territoriale de l'Ukraine. Volt estime que des solutions devraient être proposées au président Poutine afin qu'il retire ses troupes sans perdre la face. Cela serait également dans l'intérêt des citoyens et de l'économie russes afin de ne pas aggraver davantage leur isolement.

2. Nouvelle série de sanctions. Nous pensons que les sanctions devraient augmenter le coût de l'action pour le gouvernement russe. L'UE devrait adopter des sanctions ciblées contre les corps d'officiers et les officiers généraux russes impliqués dans la planification d'une éventuelle invasion, ainsi que les oligarques, leurs familles et leurs cercles proches. L'UE doit également discuter et envisager de proposer des sanctions économiques et financières sévères, en particulier en cas d'escalade, y compris contre les banques publiques. Cela doit être fait en étroite coordination avec les États-Unis, l'OTAN et d'autres partenaires. Des sanctions crédibles sont toujours préférables à une action militaire dissuasive. Pour une action rapide et opportune, nous suggérons fortement de renoncer au vote à l'unanimité au Conseil européen en matière d'affaires étrangères.

3. Prendre des mesures urgentes pour réduire la dépendance de l'Europe à l'égard des importations d'énergie russe. Faire preuve de plus de solidarité avec l'Ukraine - mais aussi avec les membres de l'UE d'Europe de l'Est - en multipliant les liens avec l'infrastructure énergétique. L'UE devrait prendre des mesures ambitieuses en vue d'un développement rapide des sources d'énergie à émissions zéro basées dans l'UE. L'augmentation des capacités de stockage européennes et la diversification des sources d'énergie peuvent rendre l'Ukraine indépendante du gaz russe et réduire les recours à la Russie. En cas d'escalade à la frontière ukrainienne, les institutions européennes et tous les pays devraient annuler et empêcher l'utilisation de Nord Stream II. 

4. Continuer à soutenir les autorités ukrainiennes dans leurs efforts pour réformer le pays conformément aux dispositions de l'accord d'association et de la zone de libre-échange approfondie et complète, y compris les mesures de lutte contre la corruption. Nous sommes fermement convaincus que les institutions de l'UE devraient maintenir une perspective crédible à long terme pour l'adhésion de l'Ukraine à l'UE, conformément à l'article 49 du traité sur l'Union européenne, comme pour tout État européen. De telles mesures peuvent contribuer à accroître la résilience de l'Ukraine et à contrer les menaces russes actuelles et futures. 

5. Soutien humanitaire. Renforcer le soutien humanitaire à l'Ukraine orientale. Avant même la perspective d'une invasion à grande échelle, le Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires (BCAH) a estimé que 2,9 millions de personnes dans l'est de l'Ukraine devraient avoir besoin d'une aide humanitaire en 2022.

À moyen et long terme, Volt exhorte l'Union européenne et ses dirigeants à

1. Créer une armée de défense européenne unifiée sous le contrôle du Parlement européen. Nous soutenons les efforts visant à accroître la dissuasion et les capacités défensives de l'Europe, aujourd'hui et à l'avenir. Nous plaidons donc pour la création d'une armée de défense européenne unifiée, afin d'ouvrir la voie à une Europe autonome.

2. Cibler la désinformation. Renforcer les capacités de résilience et de contre-mesure de l'UE contre la guerre hybride, en particulier la désinformation. Garantir le pluralisme des médias, poursuivre le développement de la politique de désinformation à tous les niveaux de la politique juridique et améliorer la coopération entre l'UE, ses États membres, les médias et les intermédiaires de l'internet pour contrer la diffusion de la désinformation.  

3. Créer une division supranationale Cyber-UE pour garantir une cyberdéfense rapide : l'actuelle équipe de réaction rapide de l'UE ne fonctionne pas aussi efficacement et adéquatement qu'elle le devrait en cas de menace imminente. Volt plaide pour une nouvelle division supranationale de l'UE chargée de pirater de manière proactive en cas de menace imminente. La mise en commun des capacités numériques par un commandement central de l'UE peut accroître la résilience de l'Europe face aux cyberattaques et aux menaces militaires imminentes. Cela renforcera le soutien de nos alliés, tout en évitant la violence.

4. Revoir et améliorer les systèmes de défense antimissile : La sécurité de l'Europe devrait être construite sur des capacités de défense efficaces, qui pourraient potentiellement inclure l'espace aérien de l'Ukraine si le gouvernement ukrainien le demande.

5. Mettre en place une mission de surveillance navale : Une mission maritime européenne peut contribuer à sécuriser les routes commerciales ouvertes via la mer Noire, qui sont cruciales pour le PIB de l'Ukraine.

Contact presse

Eric Galéra - Responsable Relations Médias et Presse, Volt France
Mail : eric.galera@volteuropa.org

Charlotte Barsky - Co-Responsable Communication Volt France 
Mail : charlotte.barsky@volteuropa.org 

À propos de Volt

En tant que premier véritable parti paneuropéen, Volt s'engage à réformer l'Union européenne de manière à ce que les défis mondiaux puissent être résolus de manière paneuropéenne. Une république européenne fédérale et opérationnelle doit constituer la base. La vision de Volt : une Europe progressiste avec une société inclusive, une économie qui protège le climat, un système éducatif adaptable et une numérisation autodéterminée.

Volt est convaincu que seule une participation démocratique de tous les citoyens européens permettra à l'Europe de se préparer à un avenir durable, économiquement fort et socialement juste. C'est pourquoi Volt agit à tous les niveaux - du local à l'européen, en tant que mouvement et parti. Le mouvement donne à tous les citoyens européens une voix et la possibilité de s'engager politiquement à partir de la société. Aujourd'hui, Volt est présent dans toute l'Europe : Des milliers de personnes de tous âges et de toutes professions s'engagent dans 30 pays européens avec des équipes dans des centaines de villes.

Plus d'informations

Site web | Facebook | Twitter | Instagram | LinkedIn