Une bataille pour notre future - Andrea Venzon

Ce 29 mars 2017, le Royaume-Uni a officiellement déclenché l’article 50 du Traité de Lisbonne, qui marque le début des négociations officielles du Brexit. On se souviendra de ce jour comme celui où le Royaume-Uni a choisi de séparer son destin de celui de l’Europe, et aussi où l’Union européenne a perdu une partie fondamentale de son identité. Aujourd’hui, c’est un jour de deuil.

Cependant, le 29 mars 2017 ne restera pas dans l’histoire comme le jour qui condamna le projet européen. En fait, un nouvel espoir pour l’Europe est né : Volt. Un mouvement progressiste, pro-européen qui entend mener à bien de vraies réformes au niveau national et supranational. Ce jour est donc aussi un jour de fête.

Rejoignez le changement dès aujourd’hui.

Le status quo

En tant que jeune Italien, j’ai vécu la majeure partie de mon existence dans une nation majestueuse, magnifique et controversée. Pays de seulement 60 millions de personnes (0,8% de la population mondiale) et pourtant ravagée par la corruption et l’instabilité politique, l’Italie a façonné la culture et l’histoire des hommes d’une manière disproportionnée. Ainsi, malgré les nombreuses faiblesses du pays (règle de droit contestable, bureaucratie inefficace), les Italiens obtiennent des résultats extraordinaires sur des marchés traditionnels (arts, automobile, cuisine…) ou moins attendus (fabrication). En tant que jeune Italien, j’ai constaté que notre peuple peut surmonter toutes les contraintes en obtenant des résultats magnifiques étant donné des conditions économiques et sociales médiocres (pour ne pas dire plus).

En tant que jeune Européen, né juste un mois avant la signature du Traité de Maastricht, notre Union a représenté, pendant toute ma vie, le status quo. Comme beaucoup de mes pairs, j’ai profité des bénéfices que l’on peut tirer de l’existence d’une entité supranationale allant des bénéfices fondamentaux, tels qu’une période de paix prolongée sur le continent ou l’abolition complète de la peine de mort, à des bénéfices plus modestes, comme la mobilité sans passeport où droits de douane quand on voyage en Europe. En tant que jeune Européen, j’ai vécu des libertés impensables pour mes grands-parents, des libertés qui sont toujours hors d’atteinte pour la plupart des régions du monde.

Cependant, la prospérité unique que mon pays et l’Europe ont connue depuis des dizaines d’années pourrait bientôt disparaître. L’Italie a glissé de la 6e à la 12e économie mondiale en 17 ans. Les experts lui prédisent la 21e place à l’horizon 2050. Notre population vieillissante fait qu’un tiers de la population italienne aura plus de 60 ans dans une vingtaine d’années, exclue de fait de la population active. Notre dette publique est obèse (la 4e la plus élevée dans le monde) et elle grossit sans cesse. Dans le même temps, le projet européen se trouve dans l’impasse. Comme on peut le lire dans cet article, l’UE n’a pas réussi à régler la moindre crise majeure qui a frappé notre continent ces dix dernières années. En plus de cela, l’une de ses économies les plus grandes et les plus dynamiques est sur le point de quitter l’Union. Par ailleurs, chaque grande élection post-Brexit est suivie avec anxiété dans le monde entier, chacun craignant que celle-ci ne soit le coup fatal porté à l’Union européenne.

Mon pays, et bien d’autres en Europe, est sur la voie du déclin et l’Europe fait face à des périls inédits qui menacent son existence.

Le changement

Face à la crise, de nouvelles idées, de nouvelles énergies et nouvelles perspectives sont nécessaires. Afin de sauver les Etats membres et l’Union européenne, nous avons créé Volt, un mouvement progressiste paneuropéen. Volt pourra être représenté dans chaque Etat-membre et à Bruxelles afin de proposer et de mener un programme cohérent de réformes au-delà des gouvernements nationaux et dans les institutions européennes.

Jamais auparavant un mouvement politique n’a ambitionné de s’établir dans chaque pays d’Europe, dans le but de développer une stratégie cohérente pour tout le continent. Jamais auparavant un mouvement politique n’avait placé le concept d’un Etat européen au service de tous les citoyens européens au centre de son programme. Jamais auparavant un mouvement politique n’avait été créé par des personnes jeunes mais si compétentes, décidées à tout risquer pour suivre leur cœur et faire ce qui doit être fait.


Be the first to comment

Please check your e-mail for a link to activate your account.