SOTEU 2023 : Un inventaire à la Prévert de propositions

SOTEU 2023 : Un inventaire à la Prévert de propositions

13 sept. 2023, 15:49:16 UTC
Le moins bon des discours du SOTEU de la Présidente von der Leyen est une occasion manquée de montrer aux jeunes que l'UE se préoccupe de leur avenir.
Volt France - SOTEU 2023

> Le moins bon des quatre discours du SOTEU de la Présidente von der Leyen est une occasion manquée de montrer aux jeunes que l'UE se préoccupe de leur avenir.

> La liste des propositions pour la dernière année avant les élections de 2024 est décevante. 

> Nous avons besoin d'une action urgente pour réformer les traités, pour soutenir la démocratie et l'État de droit

Strasbourg, le 12 septembre 2023

Dans son discours annuel sur l'état de l'Union européenne (SOTEU) prononcé aujourd'hui, la présidente Ursula von der Leyen a entrepris de brosser un tableau visionnaire de l'avenir de l'Europe ; cependant, elle a manqué sa dernière occasion de montrer aux jeunes que l'UE se préoccupe réellement de leur avenir. 

La longue liste des idées pour l'année à venir ne fait que suggérer des orientations possibles. Elle n'est pas à la hauteur des efforts décisifs nécessaires pour répondre aux préoccupations transnationales auxquelles l'Europe est confrontée aujourd'hui.

Parmi celles-ci, l'immigration se distingue.

"Les affirmations de la présidente von der Leyen concernant un pacte sur l'asile qui serait équilibré sont inquiétantes. Le nouveau pacte donne la priorité à la sécurité des frontières plutôt qu'à une gestion humaine et équitable des phénomènes migratoires, faisant ainsi écho à d'anciennes politiques de détention de masse, de criminalisation et de brutalité que nous espérons voir enterrées dans le passé de l'Union européenne. La création d'un système de migration plus juste et plus humain sera la mesure du statut de notre démocratie ", a déclaré Francesca Romana D'Antuono, présidente de Volt Europa.

Volt Europa reconnaît certains aspects positifs du discours de la présidente von der Leyen. Sa déclaration claire sur le "Non c'est non" dans le contexte de l'égalité des genres est louable et renforce l'engagement de l'UE envers les valeurs fondamentales. L'inclusion de la Roumanie et de la Bulgarie dans l'espace Schengen est également rassurante, car elle témoigne du type de progrès et d'unité au sein de l'UE que nous appelons de nos vœux. 

Nous félicitons également l'extension de la protection temporaire aux Ukrainiens dans l'UE, reconnaissant qu'il s'agit d'une bouée de sauvetage cruciale pour les Ukrainien.ne.s qui ont dû quitter leur pays d'origine. En même temps, cela nous rappelle le traitement injuste auquel sont souvent confrontés d'autres migrants fuyant des pays déchirés par la guerre. 

Lors d'un changement notable au cours de son discours, la présidente von der Leyen est passée à l'allemand, ajoutant une touche de sentiments à ses paroles lorsqu'elle est passée du débat sur la diversité écologique à l'expression de sa gratitude à l'égard des agriculteurs. Elle a souligné l'importance de favoriser le dialogue entre le secteur agricole et la protection de la nature, un moment manifestement destiné à plaire aux rangs du PPE qui ont sapé la loi cruciale sur la restauration de la nature.

"La présidente de la Commission a parlé d'ambition, mais je ne vois aucune mesure concrète pour éliminer les subventions aux combustibles fossiles et promouvoir la mobilité durable au-delà des véhicules électriques. Nous avons besoin d'une approche européenne plus audacieuse, en particulier lorsque nos gouvernements nationaux ne sont pas à la hauteur. Cela ne peut se faire qu'avec une réforme des traités qui transfère le pouvoir de décision sur la transition climatique d'un modèle souverain à un modèle de leadership fédéral démocratiquement partagé", a déclaré Duarte Costa, candidat tête de liste aux élections européennes au Portugal. 

La Présidente von der Leyen a commencé et terminé son discours en faisant appel aux générations futures, reconnaissant que "les jeunes ont un désir ardent de construire quelque chose de meilleur", mais elle n'a pas donné suite à l'ouverture de la porte à la modification du traité, une étape importante dans cette direction. 

Damian Boeselager, député européen de Volt, a souligné : "Notre maison européenne est fissurée, en particulier en ce qui concerne la démocratie et l'État de droit. Il ne suffit pas de demander aux nouveaux Etats membres comme l'Ukraine et la Moldavie de s'occuper de l'Etat de droit et de la lutte contre la corruption. Nous devons également veiller à ce que la situation des États membres actuels, notamment la Pologne et la Hongrie, ne se détériore pas davantage. La réforme des traités est la solution à ces problèmes, ainsi que le renforcement essentiel de notre politique étrangère, de notre défense et de notre innovation - des sujets manifestement absents du discours d'aujourd'hui".

Il ne suffit pas de dire "Oui à la modification des traités... si et quand elle est nécessaire". Les générations futures et actuelles ont besoin d'un changement de traité maintenant ! Il est temps de mettre fin à l'ambiguïté et de passer à l'action. 

A propos de Volt 

En tant que premier véritable parti paneuropéen, Volt s'engage à réformer l'Union européenne et à répondre aux défis de nos jours de manière coordonnée au niveau européen. La vision de Volt : une Europe progressiste avec une société inclusive, une économie qui protège le climat, un système éducatif adaptable et une numérisation autodéterminée.

Volt est convaincu que seule une participation démocratique de tous les citoyens et toutes les citoyennes européens nous préparera à un avenir durable, économiquement fort et socialement juste. Voilà pourquoi Volt agit à tous les niveaux - du local à l'européen, en tant que mouvement et parti. Le mouvement donne à toutes et à tous une voix et la possibilité de s'engager politiquement à partir de la société. Aujourd'hui, Volt est présent dans toute l'Europe : des milliers de personnes de tous âges et de toutes professions s'engagent dans 30 pays européens avec des équipes dans des centaines de villes.

Pour toute demande d'interview ou d'information complémentaire, veuillez nous contacter à l'adresse suivante :

Contact

Pour toute demande d'interview ou d'information complémentaire, veuillez contacter

Roza Ismailai - Responsable des relations presse de Volt Europa

Mail: roza.ismailai@volteuropa.org

Site web | Facebook | Twitter | Instagram

Mis à jour le 13 septembre 2023, Photo de Christian Lue