Rentrée politique : Une I.P.A présidentielle (Initiative Politique d’Ampleur) qui manque de diversité et de saveur européenne

Rentrée politique : Une I.P.A présidentielle (Initiative Politique d’Ampleur) qui manque de diversité et de saveur européenne

30 août 2023, 12:09:56 UTC
L'initiative du Président visant à promouvoir l'unité parmi les partis politiques laisse à désirer en raison de l'exclusion des petits partis.
Volt France - IPA sans ingrédients

> Les partis politiques sont invités à plancher sur des propositions dans l'intérêt du peuple, mais l'exclusion des petits partis empêche une compréhension complète des besoins et opinions diverses.

> La réunion survient en période de préparation des élections européennes, mais ne reflète pas l'urgence et la complexité des enjeux actuels.

> Inclure des partis moins médiatisés enrichirait la diversité des idées et propositions, renouvelant la pratique démocratique.

Paris, le 30 août 2023

C'est la rentrée, et les partis politiques sont déjà conviés aujourd’hui à plancher sur « des propositions dans l’intérêt du peuple » par le Président qui promettait cet été une “initiative politique d’ampleur (I.P.A)”. Toutes les formations politiques ? Non, uniquement les principaux partis politiques représentés à l’Assemblée nationale. Le groupe parlementaire centriste Libertés, Indépendants, Outre-mer et Territoires (LIOT), qui a pourtant joué un rôle pivot depuis un an à l'Assemblée, n’a par exemple pas été convié car il regroupe des élus indépendants ou relevant de petites formations. D’autres petits partis politiques, pourtant représentés au niveau des régions, ou bien au niveau du Parlement européen n'ont également pas été conviés.

C’est dommage, car l'initiative du Président Emmanuel Macron de convoquer une réunion visant à forger des "accords sur une législation transpartisane et éventuellement même des référendums" pourrait être une initiative fructueuse Elle ouvre la promesse d'un dialogue ouvert entre diverses forces politiques et propose de favoriser l'unité en ces temps de division croissante. Cependant, tant la liste des invités que le menu laissent anticiper que cette I.P.A gardera un goût amer.

La première déception découle donc de l'exclusion des petits partis et groupes politiques de la table des discussions. La vitalité d'une démocratie repose la représentation de toutes les voix, quelle que soit leur taille. Si les grands partis ont leur rôle à jouer, négliger les petits partis fait de ce rendez-vous une opportunité manquée pour une compréhension plus complète des besoins et des opinions diverses qui existent au sein de la population française. Penser à inviter des représentants de l’ensemble des groupes représentés au Parlement français mais également des formations politiques présentes dans les régions et au Parlement européen aurait permis de sortir des sentiers battus et de favoriser réellement le renouvellement politique (rappelons-nous de la promesse du “nouveau monde”). Cela aurait aussi permis le “dépassement” des clivages autour de consensus transpartisans et de compromis négociés, ainsi que l’engagement européen prôné par le Président.

La deuxième déception est le moment choisi pour cette réunion qui ne peut être ignoré. Avec les élections européennes à l'horizon, il est déconcertant que la rentrée politique française n'accorde pas une plus grande importance à la politique européenne. Les thèmes abordés lors de la réunion de mercredi ont été fixés par Emmanuel Macron dans la lettre qu’il a envoyée aux dirigeants et dirigeantes des partis vendredi. Il sera ainsi question de “la situation internationale”, de “l’efficacité pour notre action publique”, de “la simplification des procédures”, de “la décentralisation”, et enfin, de “comment assurer la cohésion de la Nation”.

Pourtant la France n’est pas seule à traverser une série de difficultés géopolitiques, économiques, environnementales et sociales. Guerre en Ukraine, changement climatique, canicules, incendies, santé, vieillissement de la population, immigration, inflation, inégalités, violences urbaines, etc… C’est toute l’Europe qui est en train de vivre des bouleversements qui nécessitent une action décisive et une coopération réfléchie entre les États membres. 

Ignorer cet impératif perpétue l'idée que les préoccupations nationales priment sur une vision européenne collective. 

Pire encore, elle laisse croire que l’action politique pensée au seul niveau national pourra permettre de résoudre les défis actuels alors que seule une action collective à l’échelle européenne pourra être transformatrice. 

L'initiative du Président Macron est pleine de promesses pourtant l'ordre du jour de la réunion ne reflète pas l'urgence et la complexité des enjeux en jeu. Inclure les partis moins médiatisés enrichit non seulement la diversité des idées et des propositions, tout en renouvelant la pratique démocratique. L’ampleur des défis à surmonter rend impératif d'engager des discussions sur la direction du projet européen, d’autant plus à l’approche des élections européennes. Ignorer cet aspect crucial diminue l'opportunité pour la France de montrer l'exemple et de rassembler ses homologues européens vers un changement significatif.

En conclusion,nous espérons désormais que la majorité des partis politiques conviés à cette I.P.A se positionne en faveur d’un engagement européen solide afin de mieux refléter l'urgence et la profondeur des défis auxquels nous sommes confrontés.

A propos de Volt 

En tant que premier véritable parti paneuropéen, Volt s'engage à réformer l'Union européenne et à répondre aux défis de nos jours de manière coordonnée au niveau européen. La vision de Volt : une Europe progressiste avec une société inclusive, une économie qui protège le climat, un système éducatif adaptable et une numérisation autodéterminée.

Volt est convaincu que seule une participation démocratique de tous les citoyens et toutes les citoyennes européens nous préparera à un avenir durable, économiquement fort et socialement juste. Voilà pourquoi Volt agit à tous les niveaux - du local à l'européen, en tant que mouvement et parti. Le mouvement donne à toutes et à tous une voix et la possibilité de s'engager politiquement à partir de la société. Aujourd'hui, Volt est présent dans toute l'Europe : des milliers de personnes de tous âges et de toutes professions s'engagent dans 30 pays européens avec des équipes dans des centaines de villes.

Pour toute demande d'interview ou d'information complémentaire, veuillez nous contacter à l'adresse suivante :

Contact

Valérie Chartrain - Responsable Relations Médias et Presse, Volt France

Mail : valerie.chartrain@volteuropa.org / 0049 176 99361238

Site web | Facebook | Twitter | Instagram

Mis à jour le 30 août 2023, Photo de Hansjörg Keller, Unsplash