L'Europe est en feu

L'Europe est en feu

1 août 2022
La planète se réchauffe, et trop peu de choses sont faites pour empêcher le pire. Pour Volt, il faut le renforcement des liens entre les États membres
Volt France - Incendies en Europe

> La planète se réchauffe, et trop peu de choses sont faites pour empêcher le pire de se produire.

> La volonté politique et le renforcement des liens entre les États membres sont essentiels.

Le 1 août 2022

(Communiqué joint avec Volt Portugal, Espagne, France, Italie, Grèce et Chypre sur les incendies en Europe)

L'Europe du Sud est une fois de plus confrontée à une série d'incendies et de vagues de chaleur. Cette année, la gravité de ces événements, et d'autres phénomènes météorologiques extrêmes, a considérablement augmenté en raison du changement climatique. La planète se réchauffe, et trop peu de choses sont faites pour empêcher le pire de se produire. Les États individuels sont souvent dépassés par la diversité des tâches à accomplir, surtout en période de difficultés économiques. Pourtant, le niveau de coopération entre les États membres de l'UE est limité, et les pratiques et normes communes sont rares.

Dans toute l'Europe du Sud, il est courant de constater que les forêts s'assèchent chaque année en raison de la hausse des températures, de la diminution des précipitations, de la baisse du niveau des nappes phréatiques et de la mauvaise gestion de nos ressources naturelles. La déforestation et la diminution de la biodiversité jouent un rôle sous-estimé. Mais il y a beaucoup à faire. 

Volt Europa s'engage à trouver des solutions paneuropéennes à ces problèmes, et propose :

  • Des efforts accrus dans la lutte contre le changement climatique : une plus grande coopération entre les États membres de l'UE est nécessaire. Nous sommes tous confrontés aux mêmes problèmes, et les solutions peuvent donc être trouvées et mises en œuvre ensemble. 
  • Nous demandons de nous en tenir à l'augmentation maximale de la température mondiale de 1,5° C, car c'est l'élément le plus important pour prévenir de nombreuses catastrophes naturelles.  Il en va de même pour l'augmentation de la biodiversité. Nous voulons nous engager pleinement dans le développement des énergies renouvelables. Tout cela ne peut être réalisé que si les pays européens travaillent ensemble. 
  • Faire pression pour que les administrations locales gèrent les forêts, en mettant en œuvre des solutions telles que les troupeaux de feu ou la biomasse. Il faut passer de services saisonniers de lutte contre les incendies à des services annuels fixes pour la gestion des incendies. Volt demande à ce que des professionnels de la gestion des incendies formés et hautement qualifiés agissent en tant que conseillers transnationaux dans les campagnes d'incendie européennes. La formation des pilotes et du personnel de lutte contre les incendies devrait être mutualisée pour une capacité optimale de soutien mutuel entre les pays. 
  • Développer une salle d'opérations européenne pour gérer les événements transfrontaliers et coordonner la réponse des États membres. Nous voulons un investissement majeur dans les outils d'analyse des risques, d'étude, de planification et de simulation des schémas de comportement des incendies. Tout cela peut être réalisé au mieux par une coopération européenne.
  • Chaque région locale doit comprendre et déterminer quel régime d'incendie présente le meilleur potentiel dans sa zone et déterminer l'utilisation des matériaux de construction et l'occupation des sols en conséquence. Nous avons besoin d'une nouvelle culture de la conception, de l'architecture et de la construction en matière de feu. 

Enfin, Volt Europa demande que l'investissement dans la prévention figure parmi nos priorités. La prévention est la seule arme dont nous disposons, et elle passe par l'éducation, la communication et la volonté de répondre à l'appel. Le changement climatique ne fera qu'aggraver la situation, et nous devons agir maintenant si nous voulons que nos pays soient plus résilients et mieux préparés aux événements climatiques extrêmes. À Volt Europa, nous nous engageons à trouver des solutions, mais surtout, nous avons la volonté politique de veiller à ce qu'elles soient mises en œuvre. Il est urgent de prendre les mesures nécessaires pour s'attaquer à ce problème. 

La volonté politique et le renforcement des liens entre les États membres sont essentiels. Volt est un parti paneuropéen, et la volonté politique de trouver des solutions européennes est intégrée dans sa structure même. C'est une déclaration commune des sections de Volt du Portugal, de l'Espagne, de la France, de l'Italie, de la Grèce et de Chypre. Nous sommes un, nous sommes déjà un parti adapté à une Europe unie. Volt met l'accent sur la recherche scientifique de solutions et sur les meilleures pratiques.  

À propos de Volt

En tant que premier véritable parti paneuropéen, Volt s'engage à réformer l'Union européenne et à répondre aux défis de nos jours de manière coordonnée au niveau européen. La vision de Volt : une Europe progressiste avec une société inclusive, une économie qui protège le climat, un système éducatif adaptable et une numérisation autodéterminée.

Volt est convaincu que seule une participation démocratique de tous les citoyens et toutes les citoyennes européens nous préparera à un avenir durable, économiquement fort et socialement juste. Voilà pourquoi Volt agit à tous les niveaux - du local à l'européen, en tant que mouvement et parti. Le mouvement donne à toutes et à tous une voix et la possibilité de s'engager politiquement à partir de la société. Aujourd'hui, Volt est présent dans toute l'Europe : des milliers de personnes de tous âges et de toutes professions s'engagent dans 30 pays européens avec des équipes dans des centaines de villes.

Contact

Eric Galera - Responsable des relations presse
Mail : eric.galera@volteuropa.org 

Robin Fontaine - Membre non-exécutif du bureau de Volt France
Mail : robin.fontaine@volteuropa.org 

Site web | Facebook | Twitter | Instagram

Photo by Nescd on Wikimedia, Creative Commons Attribution-Share Alike 4.0 International