Décès de Nahel M., émeutes urbaines: rompre le cycle des violences

Décès de Nahel M., émeutes urbaines: rompre le cycle des violences

3 juil. 2023, 11:27:05 UTC
Volt France exprime sa douleur auprès des proches de Nahel M. et appelle à transformer les rapports entre la police et les quartiers sensibles.
Volt France - Décès de Nahel M. - Rompre avec les violences

> Volt exprime sa profonde douleur et sa peine auprès des proches de Nahel M. et souhaite que toute la lumière soit faite devant la justice sur les circonstances exactes de son décès.

> Volt appelle au calme et à la fin des violences inadmissibles qui se sont déclenchées depuis plusieurs jours et qui ne peuvent que creuser l’incompréhension et attiser les colères. Volt exprime son soutien aux élus agressés et à leurs familles. 

> Volt alerte et condamne fermement la violence intolérable des propos du récent communiqué commun des syndicats Alliance et UNSA-Police, qui se considèrent en guerre. Nous demandons également à ce que soit stoppée la provocation d'une cagnotte de soutien au policier inculpé. 

> Volt propose un sursaut à partir de trois principes: lutter contre les violences policières, revaloriser le rôle social et de proximité de la police, et enfin donner un avenir européen aux quartiers sensibles.

Paris, le 2 juillet 2023 

Depuis le décès de Nahel M., tué mardi par un policier lors d’un contrôle routier, la France est plongée dans un nouveau cycle de violences. Au tir inexcusable ayant provoqué la mort du jeune Nahel ont succédé les tensions entre jeunes et forces de l'ordre, puis des attaques et pillages inacceptables. Les événements de ces derniers jours sont comme un séisme qui a libéré les tensions accumulées par une fracture sociale laissée béante, par une politique de maintien de l’ordre réduite à son bras sécuritaire, par un déni persistant des violences policières - notamment en tant que manifestations d’un racisme systémique qui perdure dans notre société -, par la montée des incivilités du quotidien, par les difficultés auxquelles est confrontée la jeunesse.

Nous devons reconnaître qu’en raison de l’histoire de notre pays, notre société actuelle est multiculturelle et individualiste, et nous devons déployer des efforts considérables pour que cette société fonctionne pour toutes et tous. Nos gouvernements doivent reconnaître que nous ne sommes pas seuls dans cet effort. 2005 en France, 2011 au Royaume-Uni, 2013 en Suède, 2021 aux Pays-Bas : si toute l’Europe est concernée par les émeutes urbaines, nous pouvons aussi trouver des solutions en Europe. Ainsi l’exemple d’autres pays européens, comme l'Allemagne, dont le paradigme pour les forces de sécurité est la désescalade et la prévention, nous montre que nous ne sommes pas obligés de répondre aux troubles civils par plus de force. Nous devons adresser les raisons sociales sous-jacentes de cette crise plutôt que d’en appeler à l'état d'urgence pour provoquer l’escalade supplémentaire. 

Dans cet esprit, Volt propose un sursaut à partir de trois principes: revaloriser le rôle social de proximité de la police, lutter contre les violences policières, et donner un avenir européen aux quartiers sensibles.

Premièrement, nous luttons pour une revalorisation du rôle social de proximité de la police. Pour cela, nous voulons renforcer de manière significative les coopérations entre forces de police, justice et travail social ainsi que revaloriser les rémunérations. Nous proposons également de développer et de renforcer la police municipale et de proximité, notamment avec un service municipal de tranquillité publique comme en Allemagne, en Autriche, aux Pays-Bas ou en Pologne. Cet organe indépendant de la police mais travaillant en étroite collaboration avec elle serait chargé de toutes les tâches ne nécessitant pas une intervention policière, notamment en termes de sécurité routière.

Ensuite, afin de lutter contre les violences policières, nous voulons que les pratiques de contrôle d’identité soient mieux encadrées en généralisant les caméras piétons et en mettant un place un récépissé à remettre au citoyen à l’issue du contrôle. Nous voulons que nos forces de polices puissent être contrôlées par une autorité indépendante et déconcentrée au niveau régional comme dans d’autres pays européens. Nous voulons aussi réformer la loi n°2017-258 du 28 février 2017 qui a entraîné une inflation létale de l’usage des armes par les policiers. D’après les chiffres de l’IGPN “l’usage des armes par les policiers a augmenté de 26 % sur la période 2017-2021 par rapport à 2012-2016. Enfin, nous voulons assurer une formation renforcée entre forces de police européennes à l’éthique, aux droits humains, aux biais de genre, aux préjugés racistes, ainsi qu’aux règles d’engagement et garder les principes de désescalade et de non-violence comme principes fondamentaux lors des manifestations.

Enfin, notre troisième axe est de donner aux jeunesses des quartiers un avenir européen en développant et renforçant les mobilités et les coopérations européennes pour l’action sociale, l'éducation, la culture et l'entrepreneuriat dans les territoires urbains et les quartiers sensibles. Nous devons faire des efforts non seulement pour changer l'image des banlieues, mais aussi permettre aux habitants d’accéder aux opportunités offertes par l’Europe. 

Volt souhaite rappeler que la violence des émeutiers, comme les appels à la surenchère répressive, ne sont pas des solutions et ne feront qu'entraîner davantage d’incompréhensions et d’agressivité entre nos concitoyens. Nous comprenons la colère de la jeunesse, tout comme l’épuisement des policiers mobilisés en raison des émeutes, l’exaspération de nos concitoyens dont les mairies, bibliothèques, centres sociaux et commerces sont dégradés ou pillés, ou encore la douleur des élus qui ont été agressés comme la maire de Pontoise, dont la maison a été saccagée comme le maire de l’Haÿe-les-Roses. Au siècle dernier, l'Europe s’est détruite par la violence raciste et la guerre, et reconstruite par la confiance et la démocratie. Un avenir meilleur ne sera pas fait par la violence dans les rues, mais par l’engagement citoyen et le vote, notamment contre les responsables politiques qui appellent à plus de violence ou à l’escalade répressive.

Signataires

  • Sven Franck, Co-Président de Volt France
  • Ulysse Gounelle, Responsable Communication
  • Alexandre Bisquerra, Responsable Politique

Sources

  • (en) Wikipédia - Code enforcement (lien)
  • Avis sur la prévention des pratiques de contrôles d'identité abusives et/ou discriminatoires, CNCDH, 2017 (lien)
  • Violences policières «Refus d’obtempérer» : depuis 2017, une inflation létale, Libération, Fabien Leboucq, juin 2023 (lien)
  • Mort de Nahel à Nanterre : qu’est-ce que la loi de 2017 sur l’usage des armes par la police évoquée par Yaël Braun-Pivet ?, parJade Toussay, Huffington Post, juin 2023 (lien)

A propos de Volt 

En tant que premier véritable parti paneuropéen, Volt s'engage à réformer l'Union européenne et à répondre aux défis de nos jours de manière coordonnée au niveau européen. La vision de Volt : une Europe progressiste avec une société inclusive, une économie qui protège le climat, un système éducatif adaptable et une numérisation autodéterminée.

Volt est convaincu que seule une participation démocratique de tous les citoyens et toutes les citoyennes européens nous préparera à un avenir durable, économiquement fort et socialement juste. Voilà pourquoi Volt agit à tous les niveaux - du local à l'européen, en tant que mouvement et parti. Le mouvement donne à toutes et à tous une voix et la possibilité de s'engager politiquement à partir de la société. Aujourd'hui, Volt est présent dans toute l'Europe : des milliers de personnes de tous âges et de toutes professions s'engagent dans 30 pays européens avec des équipes dans des centaines de villes.

Pour toute demande d'interview ou d'information complémentaire, veuillez nous contacter à l'adresse suivante :

Contact

Zoé Gadeyne - Co-Responsable Communication

Mail : zoe.gadeyne@volteuropa.org

Ulysse Gounelle - Co-Responsable Communication

Mail : ulysse.gounelle@volteuropa.org   

Site web | Facebook | Twitter | Instagram

Mis à jour le 2 juillet 2023, Photo par le Courrier International