Mettre un prix sur les voitures garées pour réduire les déplacements?

Mettre un prix sur les voitures garées pour réduire les déplacements?

3 oct. 2022, 10:34:22 UTC
La tarification de stationnement ne réduit pas les déplacements. Absence d'amélioration des transports publics. Volt Lille préfère un système de péage
Volt Lille - Stationnement payant

> La tarification des voitures en stationnement ne réduit pas les déplacements.

> Les habitants paient en absence d'amélioration significative des transports publics au cours des 20 dernières années.

> Volt Lille préfère un système de péage basé sur le nombre de passagers et les trajets.

Lors du dernier conseil municipal et conformément à son plan mobilité, la ville de Lille a décidé d'introduire le stationnement payant sur les 60 000 places de parking de la ville. Face aux cinq millions de déplacements par jour, dont 70 % en voiture dans la métropole, la ville va mettre en place trois zones de stationnement et des tarifs différents dans tous les quartiers à l’exception de Lille Sud et le Faubourg de Béthune. Volt Lille questionne cette décision, car aucune alternative n'est prévue pour les habitants et les personnes travaillant qui dépendent de leur voiture. Pire, la tarification des voitures garées n'affectera probablement pas le nombre de déplacements.

Quelles améliorations dans les transports publics au cours des 20 dernières années ?

Il faut se demander quelles améliorations ont été apportées aux transports publics au cours des 20 dernières années dans la métropole pour justifier une telle mesure. Le doublement de la capacité du métro n'est pas prévu et les nouvelles lignes de tramways et de bus à grande vitesse ne seront mises en service qu'en 2035. La ville parle d'un “choc d'offre” nécessaire avant d'instaurer la gratuité des transports, mais ce “choc d'offre” aurait et devrait être la justification de l'introduction de mesures telles que le stationnement payant. En l'absence d'amélioration du système de transport public, le simple fait de faire payer pour garer sa voiture manque de justification. Il s'agit plus d'une pénalité que d'une incitation.

Mettre un prix sur les voitures garées pour réduire les déplacements ?

Volt Lille, dans son programme municipal, a proposé d'introduire un péage urbain pour les trajets ou l'entrée dans les limites de la ville de Lille et le centre. Le péage aurait été basé sur le poids et sur le nombre de passagers dans le véhicule (par exemple 4€ pour un passager, 1€ pour quatre passagers) avec les recettes utilisées pour subventionner l'augmentation du réseau et la gratuité des transports publics. Une telle mesure inciterait à ne pas utiliser la voiture pour chaque déplacement et à envisager sérieusement le covoiturage - deux objectifs qui visent à réduire le nombre total de déplacements. Faire payer les voitures garées n'apporte rien et pénalise ceux qui possèdent une voiture et en dépendent.


Sven Franck, co-responsable de Volt Lille : “Nous comprenons l'ambition de la ville et la nécessité de prendre des mesures drastiques en raison de l'absence de cette ambition en matière de développement urbain et d'infrastructures de transport public dans le passé. Mais l'approche reste mauvaise : nous fortifions les rues devant les écoles pour empêcher les parents de déposer leurs enfants en voiture au lieu de construire un réseau de vélos sécurisé pour les enfants ou d'avoir un réseau de bus que les enfants peuvent utiliser pour aller à l'école. Et nous faisons payer à tout le monde le fait de devoir garer sa voiture quelque part au lieu de mettre en place des incitations et un réseau de transport public pour être moins dépendant de ces voitures. Enfin, nous remettons également en question la décision d'exclure Lille Sud et le Faubourg de Béthune. Ce n'est pas juste pour les autres habitants de Lille, d'autant plus que le dispositif comprend des tarifs sociaux. Volt Lille estime également qu'aucun quartier ne doit devenir le silo de stationnement de la ville et qu'une telle mesure doit être détachée de toute ambition électorale ultérieure.”

À propos de Volt 

En tant que premier véritable parti paneuropéen, Volt s'engage à réformer l'Union européenne de manière à ce que les défis mondiaux puissent être résolus de manière paneuropéenne. Une république européenne fédérale et opérationnelle doit constituer la base. La vision de Volt : une Europe progressiste avec une société inclusive, une économie qui protège le climat, un système éducatif adaptable et une numérisation autodéterminée.

Volt est convaincu que seule une participation démocratique de tous les citoyens européens permettra à l'Europe de se préparer à un avenir durable, économiquement fort et socialement juste. C'est pourquoi Volt agit à tous les niveaux - du local à l'européen, en tant que mouvement et parti. Le mouvement donne à tous les citoyens européens une voix et la possibilité de s'engager politiquement à partir de la société. Aujourd'hui, Volt est présent dans toute l'Europe : Des milliers de personnes de tous âges et de toutes professions s'engagent dans 30 pays européens avec des équipes dans des centaines de villes.

Pour toute demande d'interview ou d'information complémentaire, veuillez nous contacter à l'adresse suivante :

Contact

Sven Franck - Co-Président de Volt France
Mail : sven.franck@volteuropa.org   

Eric Galéra - Responsable de Volt Hauts-de-France
Mail : eric.galera@volteuropa.org 

Site web | Facebook | Twitter | Instagram

Photo par Alexandra Verniest on Unsplash