L’avenir du travail – Konrad Ritter

Le travail ainsi que le marché du travail sont en train de changer dramatiquement. Le numérique, la mondialisation et les changements démographiques en transforment la nature.

Ces transformations posent des défis et des opportunités pour l’Europe et il est certain que nous ressentons tous cette polarisation croissante et de les limites du statu quo.

  • D’une part, le chômage, en particulier le chômage des jeunes, atteint un niveau alarmant dans beaucoup de régions et pose une menace dramatique pour la cohésion sociale dans l’Union européenne et dans la majorité de ses États ;
  • D’autre part, les peuples exprimant le désir de plus de souplesse, d’un meilleur équilibre entre vie privée et professionnelle et un statut d’indépendant trouvent toujours plus d’opportunités pour organiser leur vie selon leurs souhaits.

Nous devons comprendre et gérer ces deux aspects. Ceci est une des priorités clés pour tous les citoyens Européens alors que les partis traditionnels sont lents à saisir l’urgence de la situation et à proposer des solutions viables.

Pour bien gérer cette transition vers « l’avenir du travail », l’Europe doit construire un pilier social solide qui fera fondation d’une Europe sociale.

Volt prône un « plan Marshall du travail et de l’employabilité tout au long de la vie » à l’échelle européenne comme principal programme pour la mise en route en pratique de cette Europe sociale, selon les points suivants.

Equilibre entre vie professionnelle et vie privée

  • Volt soutient une loi (sous la forme d’une directive) sur « le choix du temps de travail » et souhaite être reconnu comme l’interlocuteur politique représentant un nombre croissant des travailleurs indépendants, start-ups et acteurs de l’économie participative.

L’apprentissage continu pour l’employabilité

  • Volt soutient une stratégie visant à passer de « l’assurance-chômage » à « l’assurance-emploi » avec une réorientation vers un système de prévention axé sur le maintien de l’employabilité.
  • Volt préconise l’adoption immédiate d’un Erasmus Pro, afin de donner chaque année à 200.000 apprentis la possibilité de suivre un apprentissage de deux ans dans un autre pays de l’UE.
  • Volt Europe soutient les comptes individuels de formation à long terme qui soutiennent l’éducation continue, alimentés par un bonus périodique pour l’apprentissage et le recyclage des connaissances tout au long de la vie.

La protection sociale et le revenu minimum

  • Volt a pour vision une protection sociale universelle et un revenu suffisant comme pilier essentiel de l'élaboration des politiques de l'UE. Cela requiert de combiner une perspective à long terme à des actions concrètes à court terme.
  • Volt plaide pour le renforcement des systèmes existants de revenu minimum garanti de l’UE, avec un objectif initial modeste de convergence vers un seuil de pauvreté minimum équivalent à 40 % du revenu médian national équivalent (seuil dit d’« extrême pauvreté »), pour évoluer vers des régimes d’allocations conditionnés non seulement par une recherche d'emploi traditionnelle, mais également par le développement possible d'une nouvelle entreprise ou même d'une activité sociale non rémunérée, comme le mentorat.
  • Volt souscrit à l'idée d'un capital de démarrage pour chaque jeune européen. Ce capital de départ peut être considéré comme un héritage social, qui permet à un jeune de développer ses talents, de choisir une carrière ou de créer une entreprise, indépendamment du statut social et de la richesse des parents.
  • Volt soutient des expériences à grande échelle avec le revenu de base inconditionnel (RBI), afin de fournir une solide base de connaissances pour décider des avantages de cette nouvelle approche de la protection sociale.

La position de Volt, résumée ici, est le résultat des discussions et de la participation de tous nos membres et experts. Nous reconnaissons la complexité de la question et sa constante évolution mais nous nous félicitons de l’implication de nos membres et des commentaires et idées reçus !

Consultez ici notre projet pour une nouvelle politique sociale et découvrez plus en détails nos propositions concernant la flexibilité et l'équilibre travail-vie personnelle, l'apprentissage continu pour l'employabilité, la protection sociale et le revenu minimum, ainsi que notre vision et notre programme.

Nous attendons vos commentaires et idées !


Showing 1 reaction

Please check your e-mail for a link to activate your account.
  • Louis Drounau