Icône Urbanisme

Construisons pour nous, pas pour l'argent !

Volt Hauts-de-France : #lapolitiquepourlavenir

Exiger des critères écologiques stricts pour les projets de construction entreprises dans la région dans les recommandations du SRADDET

Pourquoi est-ce important ?

Les grands projets de construction sont souvent "verts uniquement de nom" («Ecoquartier Lille») et si les rendus architecturaux montrent souvent des sites immergés dans la nature avec des toits et des façades végétalisés, la réalité construite est normalement l'inverse.  Avec des projets phares comme la forêt verticale de la tour Boeri qui impose un coût d'entretien considérable pouvant aller jusqu'à 6€/m²/mois, ce type de verdure ne profitera qu'aux plus fortunés. Lorsque le seul critère est la maximisation du profit sur les mètres carrés disponibles, la nature et les citoyens doivent passer à la trappe. Les résultats sont visibles sur les nombreux chantiers de grande envergure à Lille, qui ne prennent en compte ni la gestion future du trafic, ni la nature ou l'animation d'un quartier en général. Avec tous les sols artificialisés, nos villes sont un accident qui devait arriver lors de canicules prolongées ou de pluies torrentielles, toutes les deux bien plus susceptibles en raison du changement climatique.

Que proposons-nous ?

  • Appliquer un coefficient d'espaces verts sur les façades et les toits lors du calcul des espaces verts obligatoires sur les chantiers de construction pour s'assurer que les espaces verts sont sur la surface ;
  • Introduire un minimum d'espaces verts en terre ouverte par citoyen par rapport à la densité urbaine pour aider les municipalités à prévenir les constructions effrénées et à s'assurer que les surfaces sont capables d'absorber l'eau de pluie et de gérer l'humidité et les températures ;
  • Faire évoluer l'exigence de places de stationnement au sol vers des espaces verts obligatoires équivalents ;
  • Rendre obligatoire la construction d'espaces de stationnement en surface en tant que places de stationnement vertes ;
  • Exiger la réalisation de nouveaux projets de logement à proximité des systèmes de transport public afin d'éviter la création de dortoirs uniquement accessibles par voiture et la saturation du système de circulation ;
  • Exiger que les nouveaux projets de logement réservent des espaces aux services publics de base (écoles, crèches, commerces, etc.) afin de réduire les besoins de déplacement pour les habitants ;

Peut-on estimer le coût ?

Toutes les mesures seront introduites sous forme de règles dans les futurs documents de planification (SRADDET). Aucun coût n'est associé à ces mesures.

Comment puis-je vous aider ?

Réaliser ces propositions avec nous

Aidez-nous à financer une campagne

Pour aller plus loin

(Urban par Serhii Smirnov du Noun Project, Photo par Sorin Gheorghita sur Unsplash)