Icône Rénovation

Rénovons pour économiser l'énergie !

Volt Hauts-de-France : #lapolitiquepourlavenir

Intensifier les programmes de soutien à la rénovation des bâtiments dans la région

Pourquoi est-ce important ?

Compte tenu de leur ancienneté et de leur mauvaise isolation, les ménages sont l'un des principaux vecteurs de consommation d'énergie en France. La rénovation des bâtiments offre donc un levier pour réduire de manière significative la consommation d'énergie, les émissions associées et aussi la facture d'électricité des ménages. Pourtant, la région n'offre que deux programmes - l'aide à la rénovation énergétique des logements privés (AREL) et le passeport énergétique du logement (PELG) et a investi n’est que de 1.12 % du budget annuel pour la rénovation urbaine - qui comprend aussi l’innovation numérique et sociale.

Que proposons-nous ?

  • Intensifier les programmes visant à soutenir le financement de la rénovation énergétique des ménages privés avec le montant de l'aide basé sur l'année de construction, de la distance par rapport aux agglomérations et de l'état énergétique actuelle;
  • Encourager la rénovation des ménages à faibles revenus qui sont en même temps les plus touchés par les coûts élevés de l'énergie en raison d'une mauvaise isolation et les moins susceptibles d'être dans une situation financière permettant ces travaux de rénovation ;

Peut-on estimer le coût ?

Intensifier les programmes de rénovation des bâtiments

Mettre en place une enveloppe régionale qui peut être utilisée pour compléter les programmes nationaux et européens de rénovation des bâtiments les plus mal isolés. Le programme devrait identifier ces bâtiments et contacter de manière proactive les propriétaires pour leur proposer une rénovation et leur indiquer le soutien financier à apporter au niveau régional, national et européen pour ce faire. Nous réserverons un budget de 500.000€ pour la gestion du programme et une enveloppe de 25 millions d'euros pour soutenir les rénovations

Encourager la rénovation pour les ménages à faibles revenus

De nombreux ménages n'auront pas les moyens financiers de moderniser et d'isoler leur maison. Nous aimerions développer un programme qui utilise les programmes existants et finance le montant restant pour les ménages les plus pauvres, le montant des économies d'énergie étant utilisé pour rembourser le prêt. En supposant une surface de bâtiment de 300m2 à couvrir et un coût de 100€/m2 pour l'isolation des façades ainsi qu'une moyenne de 8 fenêtres avec un coût présumé de 800€ par fenêtre, le coût de rénovation résultant de 40.000 € peut être compensé par divers programmes. Une subvention de 10 000 € par l'ANAH (25 %), le "Coup de pouce économies d'énergie" avec 20 €/m2, myPrimeRenov et le prime CEE estimé à 4 000 € chacun réduirait le coût réel à 16 000 €. En supposant qu'une réduction de 50 % du coût énergétique d'une facture énergétique annuelle de 2 800 € pour une maison de 100 m2 soit possible, cela signifierait qu'un crédit de 16 000 € pourrait être remboursé avec des économies d'énergie de 1 400 € par an. Notre programme offrirait des garanties aux banques qui accorderaient un crédit pour le solde du coût de rénovation restant après l'épuisement de tous les programmes, s'il est clair que les économies d'énergie peuvent couvrir les intérêts et le remboursement. Nous prévoyons de consacrer 1 million d'euros par an à l'aide aux ménages pour qu'ils puissent participer aux différents programmes. En supposant que la région garantit un volume de crédit de 200 millions d'euros et que 1 % des crédits ne seraient pas récupérables, le coût annuel de ce programme serait de 3 millions d'euros.

Comment puis-je vous aider ?

Réaliser ces propositions avec nous

Aidez-nous à financer une campagne

Pour aller plus loin

(house processing par Azam Ishaq du Noun Project, Photo par Paweł Czerwiński sur Unsplash)