Le prix de la démocratie

le sort du renouvellement politique

Un système électoral qui favorise l'argent au détriment des idées risque de produire une démocratie stagnante à laquelle de moins en moins de citoyens s'identifient.

(par Sven Franck, co-président de Volt France)

Il est facile d'excuser l'abstentionnisme qui augmente à chaque scrutin par la pandémie de Covid, alors que les enquêtes montrent que les vraies démotivations à voter sont la perte de confiance dans notre système politique et un sentiment de ne plus être représenté par les partis établis se présentant scrutin après scrutin avec les mêmes personnages et les mêmes idées. Alors que ces ”dinosaures politiques” n'atteignent plus que quelques pourcents dans les sondages, nous devons nous demander : où sont les nouveaux “météores en politique” ?

Une nation start-up de la politique?

Notre économie est basée sur les idées et l'innovation et notre gouvernement déploie de grands efforts pour nourrir un environnement propice à la croissance et au renouvellement. Nous investissons des millions pour que les nouvelles idées puissent s'épanouir. Malheureusement, en politique, c'est l'inverse. Il faut des millions et les idées ne comptent pas vraiment. Ailleurs en Europe, les États-membres encouragent l'innovation en politique. Les barrières peu élevées pour les nouveaux obligent les établis à s'adapter sous peine de perdre des votes. Mais ici, nous sommes coincés avec nos partis historiques peu enclins à innover, parce que le prix de la démocratie est très élevé. Nos start-ups en politique, et il y en a beaucoup, peuvent avoir des idées, mais tant qu'elles n'ont pas les moyens financiers pour participer aux élections, il n'est pas nécessaire de les prendre en compte.

Qui a un million en banque ?

Le coût de la participation aux élections législatives est lourd. La France compte 577 circonscriptions. Pour se présenter dans une circonscription, la candidate ou le candidat doit payer au moins :

> ses bulletins - au moins 100,000 bulletins pour deux tours
> ses professions de fois pour le circulaire - au moins 50,000 exemplaires
> les affiches et l’affichage dans les bureaux de vote

Ces coûts atteignent facilement 1 500 à 2 000 euros par circonscription. Une telle campagne dans la France entière coûterait donc environ un million d'euros, que l'État ne rembourse pas qu'avec un score de plus de 5%. Les partis établis peuvent facilement dépenser ces types de budget et ont peu de difficultés à se faire rembourser. Les nouveaux entrants avec des moyens modestes, par ailleurs sont barrés d’une participation égale. Le manque d’argent se traduit en moins de bulletins, l’absence dans le circulaire, peu de visibilité et un grand risque de perdre les fonds limités dans leur première tentative. Ailleurs en Europe, l'Allemagne utilise un bulletin unique, sur lequel les électeurs marquent leur choix. Dans le cadre des mesures Covid, le gouvernement a en plus réduit le nombre de signatures exigées pour présenter une liste aux élections nationales par région de 2 000 à 500, et de 200 à 50 pour les candidat·e·s directs afin de ne pas empêcher la participation des petits partis. De même, pour être remboursé, un score de seulement 0,5% est imposé. Deux approches différentes, deux résultats différents. Une démocratie vivante en Allemagne qui soutient le renouvellement et oblige les partis établis à s'adapter et notre système politique encroûté ici en France.

Volt est porteur d'un renouvellement politique

Les réformes démocratiques et électorales sont donc une priorité pour Volt France. Comme ailleurs en Europe, nous voulons ouvrir notre système pour les nouvelles idées en facilitant la participation aux élections et une meilleure représentation. Pour y parvenir, nous avons besoin de votre aide. Le changement par les réformes démocratiques exige que nous réunissions les fonds nécessaires pour participer aux élections pour devenir une menace d’être élu. Ce n'est qu'alors que notre système commencera à s'améliorer.

Si vous voulez nous aider à redonner un nouveau souffle à notre démocratie, nous vous invitons à faire une donation. Vous pouvez également devenir parrain·e pour l'un de nos candidat·e·s aux législatives ou pour Volt France eux-même. Nous vous remercions pour votre soutien.