Volt France - Législatives - Valerie Chartrain et Laurent Romary

Valerie Chartrain & Laurent Romary

Pour la 7e circonscription des Français.es établi.e.s hors de France -
Allemagne, Europe Centrale et Balkans

Financement de la campagne

Volt participe pour la première fois aux élections législatives françaises, nous ne disposons pas encore de financement publics et nous comptons sur vous pour nous aider !

Nous nous engageons à rendre public nos dépenses, recettes et comptes de campagne. Nous n’imaginons pas la représentation sans la transparence.

Budget prévisionnel

Impression des bulletins (50k par tour)600€
Tract Volt (25k)500€
Tract Campagne (25k)500€
Circulaire (50k)1800€
Déplacements 1600€
-
3190€ 5000€ Objectif

Valerie Chartrain

Je suis Valerie Chartrain et j’habite à Berlin depuis 2007.

J’ai fondé Mycelium Foresight Studio, une société spécialisée dans la facilitation de projets de prospective stratégique. Mon travail consiste à informer prise de décision aujourd'hui suivant le futur que l'on souhaite demain.

La montée des populisme, le Brexit, le recul des droits des femmes, l'inaction face au changement climatique sont autant d'éléments qui m'ont pousser à m'engager pour un parti qui travaille à réparer l’UE, la démocratie, une économie sociale, l’environnement et les humains qui y vivent.

Je me présente à la députation pour la 7e circonscription des Français et Françaises résidant hors de France sous la bannière de Volt car je suis convaincue que les solutions à nos enjeux actuels (climatiques, économiques ou sociaux) ne peuvent trouver des réponses qu’aux échelles locales, nationales et européennes et que seul Volt articule ces niveaux efficacement.

Laurent Romary (suppléant)

Je suis Laurent Romary, j’ai 57 ans et je vis entre la France et l’Allemagne depuis 15 ans. Durant toute ma carrière de chercheur en informatique, j’ai cherché à tisser des réseaux scientifiques en Europe et à m’engager pour une ouverture des résultats scientifiques à toute la société.

Je souhaite voir une Europe qui offre à chaque citoyen les meilleurs standards de vie possibles sur l’ensemble de son territoire, une Europe qui soit suffisamment forte et efficace pour être un moteur puissant dans la gestion des crises qui nous entourent tout en sachant s’ouvrir au monde et affirmer ses principes démocratiques et humanistes.

Ma priorité pour cette campagne est d'œuvrer à la mobilité européenne de tous, notamment en prônant l'accélération du programme ERASMUS+ pour les filières professionnelles.

vote volt

Trois axes pour la 7e circonscription

Bien qu’élu.e dans le cadre d’une circonscription, chaque député.e, de par la double responsabilité dévolue à l’Assemblée nationale de vote de la loi et de contrôle de l’action du Gouvernement, représente la Nation tout entière et exerce à ce titre un mandat national.


La vision de Volt intègre cependant les niveaux local et européen à toute démarche politique. Ainsi notre action à l’Assemblée aura également pour objectif d’oeuvrer pour une Europe plus souveraine, puissante et durable et d’améliorer localement la situation des Français.es de l’étranger, dont le nombre ne cesse d’augmenter.

Des questions ? Besoin de précisions ou de concret? Interpellez-nous via Instagram et suivez nos publications. Nous détaillons ces points tout au long du mois de mai.

Voici le lien vers nos priorités et notre programme national.

vote volt

Plus de démocratie et de représentativité

Nous pensons que l’échelle européenne est la seule pertinente pour conduire les transitions écologiques à venir mais aussi pour mettre en œuvre une politique industrielle et économique volontariste et innovante. Beaucoup de décisions sont déjà prises au niveau européen sans que les citoyennes et les citoyens n'aient toujours le sentiment d'être réellement représentés. Nous voulons accélérer la démocratisation de l’Union Européenne pour donner à chacun d'entre nous le pouvoir d'agir depuis son pays et ainsi aller vers une meilleure représentativité de tous à l'échelle européenne.

Pour cela, nous voulons:

Accélérer la démocratisation de l’Union Européenne

^
  • Amélioration des processus de décision européens
    Travailler pour la mise en place au parlement Européen d’un droit d’initiative des projets de loi. Actuellement, les député.e.s élu.e.s par les citoyen.ne.s ne peuvent que réagir aux projets de loi qui leurs sont proposés. Il est essentiel qu’ils puissent prendre l'initiative et amener à l'agenda les projets sur lesquels ils sont élus ;
    Faciliter l’émergence d’initiatives ne s’appuyant que sur un sous-groupe d’états membres. Ainsi, on peut envisager que des investissements sur des percées technologiques majeures (dans les domaines du numérique, de la santé ou des nouvelles politiques énergétiques bas-carbone) se fassent autour d’un petit nombre de membres volontaristes.
  • Education européenne au niveau national
    Permettre à chaque écolier, collégien, lycéen ou apprenti de se sentir Européen dans la diversité des cultures et des langues, de comprendre le rôle de l’Union Européenne et d’y voir une opportunité de vie et de carrière ;
    Accroitre les possibilités pour les jeunes français de s’ouvrir et de se former à la vie dans d’autres pays européens, mais aussi d’accueillir largement des jeunes d’autres pays ;
    Œuvrer à l’implantation internationale d’instituts culturels européens regroupant plusieurs pays et langues et s’appuyant sur les réseaux nationaux déjà existants (Instituts français, Goethe Institute etc.).
  • Participation et consultation des citoyens accrues et médiatisées
    Poursuivre le travail de la conférence sur l’avenir de l’Europe pour soumettre des thèmes de travail à la Commission et au Parlement ;
    Renforcer la diffusion des travaux correspondants par les médias nationaux et régionaux ;
    Mettre en oeuvre une convention pour rédiger une Constitution européenne avec des citoyens ;
    Harmoniser la loi électorale européenne dans toute l'Europe.

Faire participer plus largement les citoyen.ne.s à la démocratie française

^
  • Réforme du droit électoral français
    Introduire de la proportionnelle aux législatives ;
    Mettre en place des bons pour le financement des partis et des campagnes pour chaque citoyen en remplacement du remboursement des comptes de campagne;
    Expérimenter le vote au jugement majoritaire ;
    Mettre en place de façon régulière des consultations citoyennes ;
    Instaurer le vote à 16 ans.
  • Mise en place de la parité homme-femme dans les représentations
    Mettre en œuvre des programmes complets pour encourager les femmes à entrer en politique et les soutenir, par le biais de formation, de campagnes publiques et sensibilisation aux avantages de la parité dans la prise de décision politique ;
    Accélérer la parité des positions de décision homme - femme et la mise en place de listes avec alternances femme - homme ;
    Reprendre le concept d’éducation civique pour en faire une classe de démocratie.
  • Ouverture du droit de vote aux citoyens européens
    Rendre possible le fait de voter aux élections présidentielles et législatives pour les citoyens Européens qui vivent en France depuis plusieurs années, payent leurs impôts et contribuent à l'essor de la France.

Resserrer les liens entre le local et l’Europe

^
  • Les régions comme moteur de l'intégration européenne
    Soutien des langues régionales ;
    Enseignement de l'espéranto comme précurseur de l'apprentissage des langues étrangères.
  • Construction d'une base de données des meilleures pratiques à travers l'Union européenne
    A destination des maires et collectivités locales ;
    A destination des citoyens: des initiatives européennes existent alors que les citoyens européens ne les voient jamais passer.
  • Création des conseils de résidents européens au niveau municipal dans les communautés de plus de 50.000 habitants.
Climate

Une transition écologique et sociale accélérée

L'enjeu, c'est essentiellement de réussir la transition écologique. Mais celle-ci ne peut se faire sans un projet de société accepté et voulu par tous. Ce ne sont pas seulement les citoyens et les citoyennes qui peuvent individuellement faire prendre à la société une direction durable, mais bien tout le tissu sociétal en y intégrant à la fois les entreprises et leurs responsabilités, et en développant une vision de l'éducation à moyen-terme qui intègre l'ensemble des enjeux liés à l'écologie et au climat.

Accélérer la transition écologique pour tous

^
  • Développement massif et immédiat des énergies renouvelables
    Développer les énergies renouvelables (ENR) dans les territoires, par les territoires et avec le territoire ;
    Mise en place d'un médiateur des énergies vertes ;
    Promouvoir des mesures d'efficacité énergétique rentables et élaborer des normes pour soutenir l'intégration de la production d'énergies renouvelables ;
    Créer un marché européen des énergies renouvelables ;
    Soutenir une stratégie intégrée dans les États membres de l'UE pour lancer un marché unique de l'énergie et des systèmes à l'échelle de l'UE ;
    Conditionner le futur déploiement du nucléaire en France, notamment privilégier les SMR (small modular reactors) en raison de leur meilleure compatibilité avec le profil de génération des ENR ;
    Dédier des réacteurs nucléaires déjà amortis à la production d'hydrogène décarboné bas-coût.
  • Soutien des initiatives encourageant l’économie à réduire son empreinte carbone
    Promouvoir des solutions innovantes de tarification routière, le développement de réseaux cohérents de stations de recharge, une meilleure accessibilité du ferroviaire ou encore une politique d’isolation des logements et de constructions passives économes pour les logements sociaux ;
    Faire évoluer les zones péri-urbaines pour limiter le poids de l’automobile dans la vie de tous les jours ;
    Assurer la redirection des flux financiers et les investissements vers les mesures d'impact pour la transition écologique ;
    Défiscalisation des mesures d'investissement ENR par les PMEs ;
    Déployer des dispositifs d'absorption des émissions CO2 ;
    Augmentation du prélèvement forfaitaire unique sur les dividendes en Europe à 35% (de 30% actuellement) dont 5% dédiés à des projets relevant de la transition écologique juste, administré par la European Green Bank;
  • Restructuration et modernisation des réseaux ferrés européens
    Avec l’ensemble des chapitres nationaux de Volt via l’initiative “Euro Train”, nous voulons travailler à l'introduction d'un réseau ferroviaire européen unique ;
    L'accent serait mis sur l'augmentation du nombre de lignes à grande vitesse et des trains de nuit, ainsi que sur un système technique et de billetterie unifié.

Renforcer le bien-être des citoyen.ne.s

^
  • Lutte contre les violences faites aux femmes et pour une égalité femme-homme
    Mettre en place des tribunaux et des brigades spécialisés, formés à la lutte contre les violences faites aux femmes et volontaires, sur le modèle espagnol ;
    Egalité salariale entre les femmes et les hommes.
  • Amélioration du vivre ensemble
    Travail de fond pour réduire les inégalités de richesse ;
    Réformer du système santé plaçant l’humain au centre ;
    Mise en place d’une réflexion sur le revenu minimum et les différents moments de la vie dans une situation d’allongement de l’espérance de vie ;
    Garantie universelle des loyers par l'Etat et suppression du critère économique comme justificatif ;
    Investir dans des logements publics durables et abordables ;
    Mettre fin au sans-abrisme ;
    Droit au travail et accompagnement pour un travail digne et inclusif ;
    Améliorer le système d’immigration européen ;
  • Mise en place d’une politique culturelle forte et affirmée
    Reconnaissance du rôle essentiel de la culture dans le vivre ensemble se manifestant pas un budget accru du Ministère de la culture ;
    Soutien aux institutions et musées.
    Faire des musées, théâtres etc des lieux de pensées

Adapter l’éducation au XXIe siècle

^
  • Transformer l’éducation
    Développer l’école sur-mesure, en partie sur le modèle finlandais. Développement de l’enfant et associer davantage les parents à l’éducation. Les établissements sont plus autonomes et le coût est réduit par un allègement des programmes et une réduction du temps de travail des enseignants ;
    Mettre en valeur l’échelle européenne, actuellement sous-exploitée : développement d’Erasmus+ dans tous les établissements secondaires mais aussi une pratique de la citoyenneté européenne à l'échelon local, national, européen et mondial.
  • Faire de la place à tous dans le système éducatif
    Plan national de rénovation des lieux d'apprentissage ;
    Inclure les personnes handicapées dans les classes comme selon le modèle italien. Le corps enseignant sera formé et les supports d'enseignement et scolaires adaptés en amont avec le prisme de l'inclusion. Une partie de cette transformation sera financée par la réallocation des fonds aujourd’hui destinés aux organismes gestionnaires du handicap directement à l'Education nationale.
  • Structuration d’un espace européen de l’enseignement supérieur et de la recherche
    Accélérer le processus d’intégration européenne de l’enseignement supérieur et de la recherche par l’introduction de mécanismes de reconnaissance européenne des diplômes nationaux, la mise en oeuvre d’un programme ambitieux de mobilité européenne pour les chercheurs et les enseignants-chercheurs à toutes les étapes de leur carrière ;
    Mettre en œuvre de grands programmes de médiation scientifique au niveau européen pour favoriser la diffusion d’une connaissance scientifique citoyenne.

Des solutions pragmatiques et exemplaires pour les français et françaises des Balkans, d'Europe Centrale et d'Allemagne

Les français et françaises établis à l’étranger, et plus particulièrement dans la 7e circonscription qui fait face à une guerre à sa frontière, sont concernés à la fois par les évolutions européennes et celles des pays où ils résident, et ont besoin de solutions françaises pragmatique et simples. Nous les avons.

Nous avons rassemblé toutes nos propositions ici, travail entre tous les candidats des circonscriptions de l'étranger :

Et ci-dessous notre résumé:

Pour cela nous travaillerons à:

Simplifier l’accès à l'administration aux citoyens hors de France: plus d’accessibilité et de transparence

^
  • Facilitation des démarches
    Dématérialiser les opérations administratives courantes et les rendre réellement possible, également pour les citoyens nés hors de France ;
    Mettre en place un “kit d’arrivée”, intégrant la présentation des opportunités, aides et représentations lors de l’arrivée dans un pays et la mise en place d’une identité numérique sécurisée ;
    Permettre le vote par correspondance pour toutes les élections.
  • Transparence du paysage représentatif
    Œuvrer à la simplification de la représentation, la transparence des actions de chacun. La représentation des français de l’étranger est pour le moins opaque et souvent inconnue ou incomprise des citoyens concernés — d’où une abstention importante ;
    Changer le statut des Listes Électorales Consulaires qui met en danger la vie privée.
  • Mobilité administrative intra-européenne
    Favoriser une meilleure coordination des administrations entre la France et les autres pays Européens ;
    Promouvoir au niveau européen des équivalences entre les identités numériques des citoyens, et permettre ainsi une mobilité inter-européenne et non simplement bilatérale avec le pays de nationalité.

Rendre la mobilité des citoyens plus aisée

^
  • Pendant la formation
    Faciliter les déplacements universitaires, scolaires, formations professionnelles pour un enrichissement général, une meilleure connaissance des voisins, de l'Europe, d'autres façons de faire, d'autres compétences.
  • Pendant la vie professionnelle
    Faciliter la mobilité des adultes et des professionnels :
    - aide au départ et au retour ;
    - pas de pénalisation ni au départ ni au retour;
    - pas de délai de carence.
  • Entreprises et les start-up
    Développer les projets bilatéraux.
    Développer le soutien aux entrepreneurs et aux freelancers.

Protéger et accompagner les citoyens, les entreprises et les organisations hors de France

^
  • Soutien des citoyens lors des crises et étapes de la vie
    En cas de crises (exemple récent de la pandémie qui demande un suivi particulier mais hors situation exceptionnelle, accompagnement lors des crises personnelles : violences conjugales, mariage forcé, séparation) ;
    Pendant les différents moments de vie : dans le grand âge (retraite) ou la maladie (sécurité sociale, CMU) ou l’handicap.
  • Accompagnement des citoyens dans leurs initiatives économiques et entrepreneuriales
    Nous imaginons un nouveau rôle pour les ambassades, qui ne devraient plus se limiter à assurer le régalien et les représentations comme au XIXe siècle, mais aussi l’accueil et le soutien de projets économiques et éducatifs.
  • Soutien de l'offre éducative français et en français
    Nous voulons renforcer les moyens des réseaux d’enseignement en s’intéressant aux initiatives alternatives ;
    Dispositif FLAM amélioré, médiatisé et augmenté.
    Mise en place de classes bilingues à l’image des initiatives sarroises.

Presse

La presse parle de nous

Découvrez ici l’article paru dans le magazine en ligne Watson sur l’importance des voix des français et françaises de l’étranger dans les scrutins nationaux.
Découvrez le texte dans son intégralité (en allemand et en français) ci dessous.

Découvrez ici un portrait de Valérie Chartrain dans la République de Seine et Marne

Visionnez une interview sur TV Apollo

Ecoutez.nous sur Radio Darmstadt

Ecoutez-nous sur Radio Lora

Nos actions sur le terrain

Nos déplacements (réels ou virtuels) !

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux pour être informés à temps. Dites-nous aussi si vous souhaitez que nous vous rendions visite ou si vous souhaitez proposer une rencontre. A bientôt !

Mars

  • 5 mars: lancement de campagne
  • 12-13 mars: rencontre à Budapest
  • 29 mars: anniversaire de Volt et rencontre à Berlin
  • 31 mars: participation au Meetup Schicksalswahl im Herzen Europas

Avril

  • 2 avril, 17:00 CEST : permanence en ligne
  • 8 avril: Berlin, Prenzlauer Berg
  • 22 avril: Berlin, Gleisdreick
  • 28 avril: Berlin, Wedding

Mai

  • 6-7 mai: Stuttgart
  • 9 mai : jour de l’Europe, Berlin
  • 12-15 mai: Düsseldorf
  • 20 mai: Débat avec tous les candidats à Berlin. Plus d'info ici.
  • 21-22 mai: Vienne. Plus d'info ici.
  • 23 mai: Débat à Hambourg. Plus d'info ici.
  • 27-28 mai: Munich
  • 2 juin: Berlin. Plus d'info ici.

Nous suivre